Conversation tardive

Rencontre avec la dissidence polonaise des années 76 – 81 et sa résonance actuelle.

Mon amie Ania parle du rapport qu’elle entretient à la Pologne, son pays natal. Elle traque les raisons pour lesquelles elle y habite aujourd’hui, les difficultés qu’elle éprouve à y vivre. L’héritage d’Ania, c’est l’activisme de ses parents dans la Pologne communiste des années 70 et 80. Son père est la figure à la fois d’une transmission et d’un modèle difficile à suivre.

Ewa, Zbigniew et Jan auraient pu être les parents d’Ania. Aux premiers rangs de la dissidence de ces années-là, ils racontent leur engagement politique tel qu’il se dessinait à l’époque : sous le signe de l’opposition au système.

Entre ces quatre personnages, les idéaux circulent comme circulent les choses entre les générations. Ce qui les lie aujourd’hui : le constat amer d’une Pologne en crise politique et sociale. C’est le moment pour Ewa, Zbigniew et Janek de revenir sur la solidarité révolue entre les intellectuels et les ouvriers. Ania, elle, est peut-être enfin à la hauteur de son héritage familial dans le sentiment de révolte qu’elle éprouve face à la situation actuelle.

Auteurs Complementaires

Avec : Anna Blumsztajn, Zbigniew Bujak, Jan Litynski, Ewa Milewicz

Avec le soutien de
ACSR SCAM RTBF SABAM Communauté Française de Belgique Promotion des lettres
Licence
SCAM Belgique - 20041214