Les mots de ma mère

Aurélia Balboni enregistre sa mère, atteinte de démence sémantique, une maladie neurodégénérative. Petit à petit, les mots lui manquent.

Public Tout public

Aujourd’hui, ma mère a tenté de payer le buraliste du village avec des billets de Monopoly, elle pensait qu’il ne ferait pas la différence. Elle est atteinte d’une maladie neurodégénérative appelée Démence Sémantique : une pomme, une chaise, une fleur sont des mots qu’elle ne connaît plus. Ma mère n’aura jamais conscience de sa maladie. Elle trouve qu’elle va très bien.

 

Producteurs
Cinétroupe
Avec le soutien de
FACR de la Fédération Wallonie-Bruxelles Fonds Gulliver
Licence
SCAM Belgique - 2015

  • Prix Scam France / 2016 - Prix de l'oeuvre sonore
  • Prix Europa / 2015 - 2ème place dans la catégorie "documentaire"
  • Prix Ondas de la Radio Internationale / 2015 - 1er Prix
  • Phonurgia Nova Awards / 2016 - Prix « Archives de la parole »
  • « Les mots de ma mère, bouleversante chronique sonore d’une chute annoncée »  de C.Lefrançois dans Télérama (3/12/2015)

    « Elle a fait un bébé radio du cinéma toute seule (ou presque)« de M. Joiret pour Bela (23/06/2016)

    « Chronique d’une disparition enregistrée » de P.Mouneyres pour Syntone  (1/06/2017)

    « Les mots de ma mère » article de Mathieu Cornelis dans la revue En Marche (7/09/2017)

    Merci à Françoise Gibert, Florence et Raphaël Balboni, Ismaël Gomih et Laurence Courtois. Merci à ceux qui m’ont soutenu, d’un point de vue artistique, logistique et technique, de près ou de loin, pendant quelques heures ou quelques semaines : 
Mathieu Haessler, Philippe Charbonnel, Nicolas François, Bénédicte Liénard, Celia Dessardo, Sonia Ringoot, l’ACSR : Carmelo Iannuzzo, Bastien Hidalgo Ruiz et Clémentine Delahaut, Jérôme Laffont, Sophie Bruneau, Roger Balboni, Christophe Rault, Héléna Réveillère, Elisabet Llado, Philippe Vandendriessche et Francisco Rodriguez. Et enfin merci à ceux qui m’ont prêté leurs oreilles : Geoffroy Cernaix, Charline Branger, Marc Antoine Roudil, Rachel Lang, Dominique Guth, Ian Menoyot, Marianne Geslin.