Parfois on entend la radio

Fragments choisis pour ouvrir une discussion sur la radio telle qu’elle se fabrique.

Public Tout public
Collection Ear You Are 2019

Pendant le festival radiophonique de 2019 « Ear You Are », Emmanuel Moreira devait proposer, pour sa carte blanche, une séance d’écoute qui nous laissait entendre le dispositif radio qui, en temps normal, se doit d’être silencieux. Tout un appareillage qui ne parvient pas aux oreilles de l’auditeur et qui pourtant porte le son, l’amplifie, le transporte, le fait circuler. Souvent au moment d’un accident.

Le contexte politique – la grève des retraites du 5 décembre 2019 en France, la lutte de la plaine à Marseille contre la transformation urbaine – change la direction de sa carte blanche. Il nous fait entendre les radios de combat, de lutte, des radios de situations qui se mettent en place car le contexte le réclame. Ce sont des radios qui accompagnent et font vivre des revendications, qui explosent les codes et font émerger des formats. Radio Alice, Franz Fanon, Radio Klaxon sont à l’honneur.