Amélie Saillez (Elle)

Amélie a initié sa carrière en tant qu’assistante de réalisation sur un documentaire réalisé en Haïti en 2001 : « Cinéma Soleil ». Elle s’est ensuite installée à Barcelone où elle a travaillé 10 ans dans la production de documentaires. En 2006, tout en continuant à travailler dans le secteur du documentaire, elle lance le projet de « short escape », une projection mensuelle de courts-métrages internationaux et réalise son premier court-métrage documentaire: « Catapoum ».

En 2009, elle réalise son premier long-métrage documentaire « Le Royaume de Monsieur Edhi », pour lequel elle reçoit plusieurs prix (FIPA d’argent, Prix Telerama, Prix du jury Festival one world in Ottawa, Prix d’argent au Festival International Ethno en Croatie et le Prix du Meilleur Documentaire au Festival internacional de cinema jovem d’Espinho au Portugal). Tout en restant directrice de production de documentaire, elle fera également une courte incursion dans l’organisation de concerts entre Barcelone et Ibiza.

De retour à Bruxelles en 2012, elle reprend ses projets d’écriture (de documentaires bien sur mais également de bandes dessinées, de long métrage) et explore un nouveau medium, la radio. Elle suit consécutivement les formations de prise de son, montage et écriture au sein de l’ACSR. Elle bénéficie ensuite de leur soutien et des fonds du FACR pour réaliser son premier documentaire sonore: TEMPO.