La Zone

III. Impressions

En périphérie, aux frontières entre ville et campagne, en ces lieux déjà étrangers, entre le territoire où les citadin.es vivent et celui où se rendent les touristes. Là s’instaure parfois la Zone.

Chaotique alors qu’essentiellement sédimentaire, laissant apparaître à vif, un temps encore, de multiples fragments et trames du passé. Amorces et rebuts, matières et matériaux, récits et évocations, traces de vie faiblissantes et gestes arrêtés qui coexistent et s’entrelacent en nappes. Une multiplicité physique et mentale que la ville, espace de pouvoir saturé, recouvre souvent de son univoque et officielle Histoire et que les campagnes, espaces vaincus et nostalgiques, craignent ou désavouent.

Auteur·rices complémentaires

A partir des photos de Didier Gille

Avec l’aide de Marcos Mateos, Eric Angenot, Stéphane Noël, Maria Puig, Isabelle Stengers et Thibault Vancraenbroeck.

Avec le soutien de
ACSR
Licence
Creative Commons 4.0 - 2000