Passage Pacific

Sonographie à Saint-Josse

Un super marché, une couturière, des cours de langues pour adultes, un casino, un grand ascenseur, des portes vitrées et le vent qui s’engouffre.

Public Tout public
Collection Empreinte

C’est un couloir anonyme et sombre d’une vingtaine de mètres dans le bas d’une cuvette, donnant accès sur ce genre de grand carrefour que les Belges dénomment abusivement une place. La place Saint-Josse est en travaux pour devenir une vraie place.

L’idée ne viendrait à personne de se promener pour le plaisir dans ce passage où l’on trouve; un atelier de réparation électro-ménager, une boutique de réparation couture, une superette, un bureau de poste, des locaux abritant des cours de langue, de gestion et d’informatique pour adultes, et une salle de jeux d’argent.

Le passage Pacific est le rez-de-chaussée d’un immeuble à appartements, on l’emprunte par nécessité, fugacement, ou si on habite un des appartements de l’immeuble. Peu éclairé, inquiétant et lugubre, c’est sans doute là tout son charme.

Caché et méconnu, ce lieu reflète une réalité socio-économique propre à Saint-Josse, et c’est aussi une frontière. D’un côté, des quartiers influencés par la présence des castes privilégiées des fonctionnaires européens, de l’autre, des quartiers comme réservés à la multitude des ghettos communautaires et où les maître-mots sont la débrouille, la récup’ et le bricolage.

La forme radiophonique adoptée pour cette capsule est celle de la sonographie, la représentation par le son et sans commentaires et qui emprunte des accents au höerspiel, le jeu pour les oreilles, le jeu d’écoute. Une promenade dans un espace géographique restreint, une topologie.

Producteurs
ACSR
Avec le soutien de
Commune de Saint-Josse
Licence
SCAM Belgique - 20081201